Lily et Braine - Christian Gailly (2010)

Publié le par hendiadyn

Lily.jpg« Braine vient de passer trois mois dans un hôpital militaire. Il a été gravement commotionné. Il peut de nouveau dire, lire et écrire son nom. Il va rentrer à la maison. Lily l'attend. Il est de retour. Il arrive. Souhaitons-leur de vivre enfin heureux. »


Lily et Braine est un ouvrage troublant. Troublant car non seulement il maintient son lecteur en dehors de l’action, le renvoyant à son éternel rôle de spectateur ; mais également parce que nous aimerions bien, nous, entrer dans la tête de Braine, et le regarder rassembler ses souvenirs d’avant-guerre, apprendre à nouveau à jouer du bugle et à aimer. Le fil conducteur est accrocheur, une histoire de mémoire brisée sur fond de jazz et d’une passion d’adolescent retrouvée ; une intrigue quotidienne mais néanmoins captivante puisqu’elle ne demande qu’à être vécue par le lecteur lui-même. Cependant le côté intouchable des consciences, le tranchant des troisièmes personnes du singulier deviennent lancinant, rend souvent l’histoire fastidieuse à suivre puisqu’elle donne l’impression d’être racontée de loin. Souvent on échoue à comprendre. Mais l’envie de savoir jusqu’où mènera la tragédie en germe depuis la première page maintient l’attention jusqu’au coup de feu final, qui semble-lui-même faire partie de la symphonie écrite sur mesure par Gailly. Un livre à déchiffrer comme une partition.

Commenter cet article